Un long week-end en amoureux à Tenerife (Canaries)

 

C’est long l’hiver, très long. 

Bien sûr, l’attente et la préparation de Noël sont magiques. Mais en janvier / février, quand on a l’impression que le soleil a définitivement disparu de nos vies, on en a vite marre.

Si en plus, il fait froid, humide, que la neige n’en finit pas de tomber (à la montagne, c’est sympa, mais en ville, quand on doit aller travailler ou emmener les enfants le matin à l’école, c’est vite saoulant), on se demande  si le printemps arrivera un jour.

Pour lutter activement contre cet inéluctable coup de mou d’après les fêtes de fin d’année, le remède imparable, c’est un week-end en amoureux de trois jours au soleil.

Ténérife : un week-end au soleil à partir de 300 euros

Bien sûr, il y a les inénarrables virées à Marrakech ou à Djerba. C’est facile d’accès depuis la France (ainsi que depuis la Belgique et la Suisse), et le web regorge d’offres à prix cassés. Mais au Maroc, vous n’aurez pas la mer, sauf à louer une voiture et filer sur Essaouira. Et à Djerba en hiver, seuls les très courageux glisseront un doigt de pied dans l’eau.

La solution ? Les Canaries ! Tenerife, l’île principale de l’archipel, se trouve à 4 heures de vol depuis Paris. Les Canaries sont composées de plusieurs îles, et vous trouverez aussi beaucoup d’offre pour Fuerteventura, mais l’île est plate et aride, sans grand intérêt pour ceux qui veulent faire un peu de tourisme.

Tenerife, en revanche, présente tous les atouts de la destination idéale pour un long week-end en amoureux.

Trois jours en amoureux à Tenerife

Une plage au soleil pour un week-end en amoureux à Tenerife

En partant le samedi matin de France avec un avion décollant dans la matinée (plusieurs compagnies, vols à partir de 50 euros par personne) vous arriverez en milieu d’après-midi à Tenerife. Deux aéroports vous accueillent, l’un, au nord, (aéroport de Tenerife Nord) à côté de la capitale, Santa Cruz. L’autre, au sud, l’aéroport Reine Sofia, proche des stations balnéaires de Los Cristianos, Playa de las Americas, et Costa Adeje.

Que vous arriviez au nord ou au sud, peu importe ! L’île n’est pas grande, il suffit d’une heure en voiture pour aller d’un bout à l’autre de l’île grâce à une large autoroute, toute neuve, et gratuite.

Tenerife : la voiture est indispensable

Ah oui, parce que l’on a oublié de vous dire : pas question d’aller à Tenerife pour trois jours, sans louer une voiture ! Pas de panique : cela n’a rien de dispendieux. Pour le week-end en amoureux qui sert de modèle à cet article, nous avons réservé d’un clic, en même temps que les billets d’avion, une petite voiture de catégorie B pour 62 euros, du samedi après-midi au mardi matin. Et surprise : la voiture que nous a confié Hertz (merci !) était une… Fiat 500 bleu métal magnifique !

Une Fiat 500 trop mignonne pour une petite virée à deux en amoureux sur l’île de Tenerife !

De catégorie B, il ne s’agissait pas d’un surclassement. Cela n’a fait qu’embellir un peu plus notre week-end en amoureux sur place. Vous croiserez beaucoup de Fiat 500 sur l’île, mais la plupart sont tout simplement blanches.

Un restaurant en amoureux pour 30 euros à deux !

Côté hôtellerie, vous trouverez de tout, tellement l’île est tournée vers le tourisme, le poumon de son économie. 5 millions de touristes passent à Tenerife, tous les ans ! Notez que l’autre intérêt de l’île, c’est que beaucoup d’hôtels proposent des formules en “all inclusive”, comme en République Domicaine notamment. Pratique si vous voulez prendre des cocktails au bar de votre hôtel avant ou après le dîner, sans compter ! Et vous n’aurez aucun scrupule à “sécher” les déjeuners si vous êtes en vadrouille (avec la voiture).

Car on déjeune ou dîne dans l’île, dans de très sympathiques restaurants, au bord de l’eau, pour une poignée d’euros.Puerto de la Cruz, petite ville pittoresque de

Puerto de la Cruz : excellent déjeuner à deux en amoureux pour 30 euros !

bord de mer au nord-ouest de l’île, nous avons fort bien déjeuné au Columbus, (sur le port) d’un plat et d’un dessert chacun, avec deux verres d’excellent vin blanc, pour.. 32 euros !  Le tout “au spectacle”, puisque le restaurant surplombe une plage. A marée haute, si la mer est un peu agitée, elle se couvre d’écume blanche, et les vagues éclatent à grand fracas sur les rochers volcaniques qui affleurent.

Tenerife : votre programme pour un week-end en amoureux

Nous avons choisi un hôtel 4 étoiles en formule all-inclusive au sud de l’Île, à Playa de las Americas, le Sol Tenerife. L’hôtel n’a pas grand intérêt en lui-même, mais il est bien placé, au bord de la mer, avec une vue magnifique, et offre un accès direct à la promenade de la plage. En hiver, une de ses deux piscines est chauffée. On trouve de tout au restaurant, au petit-déjeuner ou le soir, le meilleur comme le pire (nous avons déjeuné à l’extérieur tous les jours). Nombreux cocktails au bar.

Samedi après-midi : arrivée à l’aéroport de Tenerife Norte à 15H30. Récupération de la voiture (très rapide). Départ pour Santa Cruz de Tenerife.

Santa Cruz de Tenerife : la ville, capitale et port principal de l’île ne présente pas grand intérêt. Vous ferez un tour à pied en partant de la Plaza Espana, pour remonter dans la ville, histoire de profiter de vos premières minutes “au chaud”. Pour nous, mi-mars, le thermomètre affichait 24 degrés, quand il neigeait et

En flânant dans la rue principale et commerçante de Santa Cruz

faisait -2° à Paris… Sur le Cour Bethencourt Alfonso, vous croiserez quelques boutiques sympa pour faire du shopping accessible. Evitez Zara, il y a plusieurs magasins de marques inconnues en France, histoire de ramener des choses originales. Poussez jusqu’à Plaza Principe de Asturias. Les guides recommandent aussi d’aller voir le Mercado de Nuestra Senora de Africa. C’est une mise en jambes, une mise, dans l’ambiance, pas du grand tourisme.

Le soir, profitez de votre hôtel, où que vous soyez. Demain, on décolle tôt pour arriver avant tout le monde au sommet du volcan !

Dimanche à Tenerife : Le Teide et le Parque Nacional.

C’est la visite à faire dans l’île, le dépaysement assuré et totalement inattendu ! Comptez 3/4 d’heure, maximum une heure, au départ de n’importe quel point de l’île, pour atteindre le point le plus haut accessible en voiture du Pico del Teide. Conseil : ne partez pas trop tard dans la matinée, car les tours organisés, en autocars, débarquent à la mi-journée au sommet du volcan et sur les routes qui y conduisent. Avant, vous êtes seul ! La balade est vraiment magnifique, là encore, sur des routes en parfait état, toutes neuves ! Lors de notre passage, le marquage de certaines parties n’était pas encore terminé…

Le sommet (en fait un plateau à 2100 mètres d’altitude) du Teide à Tenerife

La route est jalonnée de points de vue extraordinaires. Un coup, vous prenez en photo le volcan enneigé, avec un village pittoresque en premier plan (La Orotava). 20 minutes plus tard, c’est un paysage quasi lunaire, ou plutôt, quasi martien, la couleur des sols volcaniques oscillant entre le noir et l’ocre, qui vous attend. Sur tout le parcours, nous avons du nous arrêter une bonne dizaine de fois, pour marcher quelques pas, prendre des photos, admirer ces paysages désertiques improbables. On se croirait au Mexique, dans le Grand Canyon, bref, le dépaysement est assuré.

Le volcan el Teide, clou du week-end en amoureux à  Tenerife

A 2100 mètres d’altitude, le point le plus haut atteignable en voiture, un téléphérique dernier cri permet de rejoindre le sommet du volcan.

Le volcan El Teide, à 3700 mètres, avec.. de la neige !

A 26 euros (2018), la montée, nous n’avons pas jugé nécessaire de faire la dépense, il y avait beaucoup de monde qui attendait son tour. Alors que par ailleurs, sur la route, et sur les aires de point de vue, nous étions souvent seuls. Sachant que l’on grimpe assez haut, pensez à prendre un pull ou un blouson ! On perd 10 degrés en montant, sans compter le vent froid qui balaie l’immense plateau volcanique, au pied du Teide.

La Orotavia, un joli village typique où passer deux heures à flâner !

Venant de Las Americas, nous nous retrouvons à l’heure du déjeuner à La Orotava, très joli village à flanc de colline, aux bâtisses coloniales du XVe siècle. La ville est connue pour sa Casa de los Balcones, mais on y flâne bien volontiers, traversant ses places ombragées, déambulant dans ses ruelles pittoresques.

Descente ensuite à Puerto de la Cruz. Une forteresse flanque la mer, une balade sur le port, plusieurs restaurants sympathiques quasiment les pieds dans l’eau. On déjeune pour 31 euros chez Columbus, (San Telmo, 10)  sur le port. Sardines grillées, burger très bien ficelé, vin blanc de qualité, bananes flambées en dessert. Vue plongeante sur la mer en furie à marée haute, spectacle dantesque, mais par 24 degrés, et un grand soleil…

Une pause au pied des falaises de Los Gigantes

Sans vous presser, prenez ensuite du nord, en direction de l’ouest de l’île. Ce n’est pas une autoroute, comme au sud, on roule donc à 60 max dans la montagne, traversant des vallées couvertes de bananiers. Après le grand soleil, nous tombons dans des nappes de brouillard intense ! Et tout d’un coup, une falaise, le bord de mer, le soleil est de retour. Très dépaysant.

La falaise de Los Gigantes à Tenerife

Cet itinéraire vous conduit jusqu’à Los Gigantes, des falaises noires de plusieurs centaines de mètres de haut qui tombent directement dans la mer. Pour y descendre, on emprunte une vallée étroite, là encore, couverte de bananiers. Quand vous tombez sur les falaises, arrêtez-vous, prenez un verre. C’est votre week-end en amoureux, profitez-en pour prendre le soleil une fois de plus, et admirer la vue !

 

Tiens, d’ailleurs, puisque c’est votre week-end en amoureux, gardez de quoi visiter le lendemain. Il est temps de rentrer à l’hôtel, ou d’aller à la plage.

Lundi à Tenerife : San Cristobal de la Laguna, Playa de Las Teresitas, Candelaria

Si vous voulez encore vous balader (mais ce n’est pas obligatoire, vous pouvez aussi profiter de votre hôtel ou des plages alentours !), vous pouvez aller visiter la Laguna. Rien d’exceptionnel, le centre ville historique est réduit à la portion congrue, mais là encore, c’est une ambiance que l’on vient rechercher. Deux églises à visiter, payantes. L’une des deux, flanquée d’une tour qui sert également de clocher, est bien sombre. On entre, on sort. Attention !

La ville est haut perché, il y fait nettement plus frais que sur les côtes. Le contraste est saisissant : vous quittez des gens en chemisette et short, pour arriver dans une ville où les gens sont en manteau et en écharpe. On croise même quelques doudounes par… 14 degrés. Vous assumez d’être en tenue de plage ou quasi. C’est votre week-end en amoureux au soleil, pendant qu’il fait un froid glacial en métropole ! D’ailleurs, la plage, nous allons y faire un tour, une petite heure, à Playa de Las Teresitas. 

Une pause en amoureux au soleil sur la plage de las Teresitas. En mars, l’eau est à 19° !

L’eau est calme, grâce à la digue qui ferme l’anse. Elle sert surtout à retenir le sable, importé du Sahara ! C’est assez bien fait. A 19 degrés, on rentre sans hésiter en pensant à ceux qui se gèlent en France.

Les distances sont courtes sur l’île, donc, nul besoin de chercher à optimiser vos déplacements, en tout cas, en hiver, où l’affluence demeure raisonnable. Nous filons sur Candelaria, à une demie-heure de là. A voir, une basilique au bord de l’eau sur une grande place bordée de statues dantesques, place refaite récemment. On y déjeune. Evitez à tout prix le Restaurante Candelaria, à gauche sur la place quand vous avez la basilique dans le dos. Tout y est catastrophique, à la limite de la caricature. Mieux vaut en rire ! Au restaurant d’à côté,, celui qui donne sur la mer, les plats ont l’air bien mieux, mais la terrasse était pleine, alors… Vous nous direz en commentaire !

Il nous reste quelques heures sur l’île avant de repartir le lendemain. Ce sera encore plage ! Les guides recommandent celle de Los Cristianos, non loin de notre hôtel. Elle est en effet assez jolie, on se gare facilement juste à côté. Et on y prend un mémorable coup de soleil, histoire de forcer un peu le bronzage avant de rentrer !

Pensez à profiter de votre week-end en amoureux au soleil

En réservant vos billets, vous constaterez que la plupart des avions décollent très tôt le matin, à partir de 7h00. Cela signifie qu’il faut être sur place 1h30 avant, si vous voyagez avec une valise cabine, et vous enregistrez depuis votre mobile ou un ordinateur. Pensez donc à profiter de votre dernière soirée sur l’île. Cocktails au bar, dîner dans un petit restaurant à côté de votre hôtel. Prenez du temps pour vous, avant de retourner dans la grisaille ! Les bénéfices de ce week-end en amoureux dureront plusieurs semaines.

Faîtes le quand vous en avez vraiment besoin, si l’hiver est dur, si votre travail vous pèse, ou bien les enfants vous tapent sur le système. Sinon, visez début mars, voire, mi-mars (comme nous).  En rentrant, vous serez à quelques jours des premiers beaux jours, sans compter que les journées rallongent !

Leave a reply